Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Erwin schrijft

Erwin schrijft

Verhalen in een notendop, confessies uit de boudoir, curiositeiten, statements, woede en liefde.

Le parisien (1)

Le bilan avec les parisiens est toujours aussi truffé de solutions originales.

Tu lui dis que tu vas venir à Paris, il te dit que ça ne va pas car tu n’y es pas encore, qu’il est disponible maintenant, dans la minute… Tu es à Paris, ça ne va pas car il fallait prévenir avant ! En plus, en semaine, le parisien est overbooké, fatigué le soir et il se barre tous les weekends en province ou en City Trip donc il ne reste pas beaucoup de temps pour l’approcher. Sans compter que le parisien, si tu veux le voir, ne reçoit jamais et quand il reçoit, c’est impossible de s’y rendre (trop loin, trop compliqué, pas de métro, impossible de s’y garer, le code de l’immeuble ne fonctionne pas donc pas accès à sa demeure). Sans compter que le parisien n’est jamais jamais jamais disponible car il se dit être à l’étranger – et franchement, c’est con que la géolocalisation d’une application de rencontre fonctionne mal puisque même s’il jure d’être en dehors de Paris, il est toujours – online - à 10 bornes… La grand-mère est décédée 45 fois, en ce moment il fait un break dans ces rencontres… Il te demande jusque quand tu es à Paris, le sourire aux lèvres tu lui dis jusqu’au 14 et il dit qu’il rentre le 15. On peut se voir le 16 (je peux prolonger mon séjour)? Non puisqu’il part le 15 même.. à l’enterrement numéro 46 de sa grand-mère.

Tu lui demandes s’il a plus de photos parce que les photos de son profil sont un peu floues.. Ben non, parce que ces bonnes photos sont sur sa tablette et là il est sur son Smartphone. Et bien évidemment, il n’est pas chez lui. Tu lui demandes de prendre une photo maintenant avec son Smartphone, il dit que ce n’est pas possible parce que la batterie est vide et qu’il faut qu’il charge son Smartphone.

Et j’en passe.

Pourtant, on restera toujours charmé par le parisien. En bien ou en mal, c’est le seul au monde qui, avec autant de flair et de brio, arrive à nous emballer. On déteste l'aimer, on aime le détester. Et lui? Ils s’en tape royalement, après tout, c’est quoi ton problème?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article