Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Erwin schrijft

Erwin schrijft

Verhalen in een notendop, confessies uit de boudoir, curiositeiten, statements, woede en liefde.

Jij

Quand la solitude de tous les jours

En l’absence de toi

Quand les regards lascifs et de velours

Se posent comme un maître sur moi

 

Quand dans ma solitude je ne suis plus invisible

Et que mon corps devient désirable

Quand nos lits se transforment en rêve paisible

Et que j’y invite le diable

 

Ne crois pas que j’y reste

 

Quand les étincelles dans mes yeux et dans mon corps

Se réveillent malgré moi 

Quand j’entre dans l’enfer du désir et le ciel qui dort

Une étreinte en émoi

 

Ne crois pas que j’y reste

Ne crois pas que j’y reste

 

Quand je regarde de près

Quand je vis de près

Quand il n’y a rien après

Quand le réveil me rappelle le vrai

 

Mon corps ne connaît plus de peur

A Bahia comme à Bruxelles

Devant ta voix et ton odeur

Mon corps toujours se révèle

 

Et Paris est mort

 

Mais Bruxelles fait bien vivre

Ketjes, zwanzen et être ivre

Crois plutôt que j’y reste

Alleen voor het beste

 

En dat ben jij

Jij

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article