Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Erwin schrijft

Erwin schrijft

Verhalen in een notendop, confessies uit de boudoir, curiositeiten, statements, woede en liefde.

Luxeproblemen

Het perfecte huis met de perfecte man, de perfecte baan, de perfecte vrienden, de perfecte avond uit. Allemaal in de perfecte stad.

Het perfect dagje uit. De perfecte vakantie.

Het perfecte popje. A sorta fairytale.

The perfect ABBA-song. De perfecte maaltijd. De perfecte stilte. De perfecte aankoop. De perfecte vrouw. That perfect dress. The perfect perfume. De perfecte kleur. De perfecte vriend. De perfecte snijboon. De perfecte pint. De perfecte lijn. De perfecte jeans. De perfecte huid. The perfect deal. De perfecte kandidaat. Het perfecte kapsel. The perfect lover. Un plan parfait. Un amour parfait. The perfect dream. Une taille parfaite. L’âge parfait.

De perfecte prefect. De perfecte perverse prefect.

Het puntje op de “i”. When push comes to shove. Al bij al. « Et alors ? »

Het perfecte boek. De perfecte toon. Het perfecte licht. Het perfecte uur. Parfaitement à l’heure. Le moment parfait. Het perfecte misverstand. Een perfect alibi.

De perfide minnaar.

“Tu m’as parfaitement compris”, dit-elle les yeux enragés, « tu sais parfaitement ce que je veux dire ». D’un seul mouvement de la main, elle brise la fenêtre qui donne sur le boulevard. A ce moment-là, elle ressentait que la maison se libère de ses angoisses, comme de l’air d’un ballon. Devant une telle rage, il ne pouvait plus rien. Il avait tort, il le savait parfaitement. Elle, elle retrouvait sa liberté. Le meurtre parfait de l’âme. Il n’aimait pas crier haut et fort les mots quand ils soulignent la violence des actes.

Rien n’est parfait. La réponse serait-elle dans le passé, le plus que parfait ? A Paris on a la réponse parfaite pour tout.

« Viens… on rentre ». Il mit ses bras protecteurs et musclés autour de lui. Il commença à pleuvoir. Il commença à pleurer. Dans cet instant parfait, il l’aimait. Il se sentit protégé et réconforté. Cette nuit-là, pour la première fois depuis longtemps, il retrouva le repos tant recherché.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article